Durant plusieurs mois le tourisme a été mis à terre par la pandémie du Covid-19. Certains experts affirment que c’est le domaine le plus touché. D’autant puisque que le tourisme contribue à plus de 10 % du PIB mondial il s’avère nécessaire de faire le bilan des effets de cette pandémie sur ce secteur. Parcourez alors cet article pour mieux vous informer.

Impact du Covid-19 sur le tourisme.

Le tourisme est l’un des secteurs les plus importants pour l’emploi et le développement économique. Mais la situation est pour le moment alarmante pour les structures qui vivent grâce au tourisme à travers le monde. Selon une enquête de World Travel ans Tourisme Council, près de 50 millions de personnes ont perdu leurs emplois après le confinement surtout en Asie, aux États-Unis et en Europe. Les compagnies aériennes également ne restent pas en marge des dommages causés par la pandémie. Même le secteur de l’hôtellerie a enregistré une baisse énorme de ces revenus. Après le confinement les chiffres montrent que le monde a connu une chute de 98 % de touristes comparativement à l’année 2019. Au niveau international une perte de 320 milliards d’USD a été enregistrée.

Les actions des autorités pour redonner vie au tourisme.

Selon le secrétaire général de l’OMT, les chiffres prouvent à quel point le tourisme est capital dans l’économie mondiale et affirme que l’on doit faire diligence pour redonner du souffle à ce secteur phare. Ainsi les autorités font face à deux lourdes tâches. Préserver la santé de la population et protéger les emplois et la vie des entreprises. En prenant conscience du danger qui guette le monde, les autorités européennes ont autorisé la réouverture des frontières à l’intérieur de l’Union européenne le 1er juillet 2020. Même si tous les pays de cette partie du monde n’ont pas suivi ce mot d’ordre, cela a été le début d’un espoir. L’OMT nous annonce toujours qu’avec l’effort des autorités mondiales le tourisme peut connaître un redressement au deuxième semestre 2021. Pour l’instant la méthode la mieux adaptée est d’opter pour le tourisme local.